Planification Humanitaire 2017

[20.10.2016]

Un atelier national de planification humanitaire pour l’année 2017 s’est déroulé du 11 au 12 octobre 2016 à Niamey, sous la présidence du Ministre de la Santé Publique M. Kalla Moutari en présence de la Ministre de la Population Madame. Kaffa Rekiatou Christelle Jackou, du Coordinateur de l’Action Humanitaire au Niger,  M. Fodé Ndiaye, du Représentant des bailleurs, M. David Kerespars, des Représentants du Corps diplomatique, des gouverneurs des régions du Niger, des chefs d’agences du système des Nations Unies et de plusieurs invités.

La cérémonie d’ouverture intervenue le 11 octobre 2016 a connu deux interventions majeures:

(1) Celle de Mr. Fodé Ndiaye, Coordonnateur Humanitaire pour le Niger qui a invité les participants à :

-          Renforcer les capacités des structures étatiques et les ONGs nationales;

-          Faire une analyse conjointe et  rigoureuse avec un plan de réponse réaliste;

-          Prendre en compte la dimension conjoncturelle (aigue)  et chronique (structurelle) des crises;

-          Assurer la cohérence entre les différentes planifications: Plan de Soutien du Gouvernement, le Plan de Réponse Humanitaire.

(2) Celle de Monsieur Kalla Moutari, Ministre de la Sante, Représentant Son Excellence le Premier Ministre. Dans son discours d’ouverture, Monsieur le Ministre a :

-          Demander une concertation constante entre l’Etat et les partenaires humanitaires ;

-          Demander une utilisation efficiente des ressources ;

-          Remercier et encourager les efforts de l’équipe humanitaire pour soutenir le gouvernement ;

Les travaux de l’atelier ont débuté  par les orientations du Coordinateur Humanitaire sur l’intérêt d’avoir :

-          Une analyse rigoureuse,  avec  des données communes ;

-          Une appréciation de différence entre crises aigue et crise chronique ;

-          Un renforcement des capacités national ;

-          Une approche conjointe, intégrée, coordonnée et réaliste ;

-          Un Renforcement de gestion de l’information inclusive avec plateforme intersectorielle de gestion des données ;

Des discussions qui s’en sont suivies, il est apparu que :

(1) 1 971 000 ont des besoins humanitaires au Niger dont 340 000 personnes à Diffa ;

(2) Les différentes analyses situationnelles ayant conduit à la détermination des différents chiffres de planification devraient être renforcé pour certains secteurs ;

(3) Les données disponibles sont insuffisantes pour certains secteurs ;

(4) Il y a une nécessité urgente de créer des conditions d’un meilleur partage des informations et des données entre acteurs, de même qu’il y a une nécessite de renforcer la gestion sectorielle de l’information et d’avoir une plateforme commune où les données et informations intersectorielles seront portées pour tous.

En considération de tout ce qui précède et des ajustements qui pourraient intervenir pour mieux préciser les chiffres, les participants à l’atelier ont globalement validé les données et chiffres présentés. Néanmoins, certains chiffres doivent être mieux précisés.