FIDA

Fond des Nations Unies pour l’Agriculture et le Développement

Mandat général

Le FIDA est une Institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies qui a pour mission d'éradiquer la pauvreté et la faim dans les zones rurales des pays en développement.  Il accorde des prêts á faible taux d'intérêt et des dons aux pays en développement afin de financer des Programmes et projets novateurs de développement Agricole et rurale. Le FIDA est l'une des principales Institutions multilatérales qui œuvrent pour l'Agriculture et Afrique.     La décision de créer le FIDA a été prise en 1974 á la suite des grandes sécheresses qui avaient frappé l'Afrique et l'Asie au cours des années précédentes. Lors de la conférence mondiale de l’Alimentation en 1974, les dirigeants mondiaux sont convenus qu'un fonds international devrait être créé immédiatement pour financer des projets de développement agricole''. Le FIDA compte au Total 172 pays membres : des Etats membres de l'OPEP et de l'OCDE, des pays en développement et des pays á revenu intermédiaire.

Objectifs et priorités au NIGER

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d'aider les populations rurales pauvres á améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle, á accroitre leurs revenus et á renforcer leur résilience. Le FIDA défend également la cause des femmes et des hommes ruraux pauvres. Grâce á son orientation multilatérale, il constitue une plateforme mondiale solide pour débattre de questions de politique rurale et mieux faire comprendre combien il est important d'investir en faveur de l'agriculture et du développement rural pour réduire la pauvreté et améliorer la sécurité alimentaire á l'échelle mondiale.  Au Niger, les interventions du FIDA sont définis dans le Programme d'options stratégiques pays (Country Strategic Opportunités Programme) pour le Niger qui constitue un cadre programmatique et aussi un document stratégique permettant d’orienter les engagements du FIDA avec l’Etat du Niger et notamment, d’identifier les conditions dans lesquelles les efforts nationaux de développement rural peuvent être renforcés.  Son objectif global est de « Contribuer à assurer durablement la sécurité alimentaire des ménages ruraux et à renforcer leurs capacités de résilience ». Plus précisément, le COSOP poursuit trois objectifs stratégiques :

- OS 1 : Les productions des petits producteurs agropastoraux sont accrues durablement ;

- OS 2 : Les activités de post-production et la commercialisation des productions des petits producteurs agropastoraux organisés sont améliorées ;

- OS 3 : Le capital social est renforcé, pour améliorer la durabilité des institutions locales et des activités productives et commerciales.

Ce COSOP-AR 2013-2018 s’aligne sur les principales politiques publiques de développement adoptées par le Gouvernement du Niger depuis 2012 (SDDCI Niger 2035, PDES 2012-2015, i3N) et  ses objectifs stratégiques  sont parfaitement alignés avec les axes 1 ''Accroissement et diversification des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques'', 2 ''Approvisionnement régulier des marchés ruraux et urbains en produits agricoles et agroalimentaires'' et 3 ''Amélioration de la résilience des populations face aux crises alimentaires et catastrophes'' de l'Initiative 3N ''les Nigériens Nourrissent les Nigériens''. Cette cohérence est primordiale pour assurer et contribuer de manière durable à l'atteinte des objectifs de développement du pays.

Contact :

Directeur de la Division Afrique du Centre (WCA) : Mr Ides de Willebois ;

Chargé de portefeuille pour le Niger : Mr Vincenzo Galastro (Rome) ;

Country Programme Officer basé á Niamey : Mr Kadre Kadei,

IFAD Bureau du Niger

WFP - 188 Rue Y.N 12, Avenue des Djermakoye

B.P 10 113 Niamey, Niger

Tél GSM : 0022796484092 / 0022790673900

 E-Mail : k.kadre@ifad.org